top of page
is photo 2019.jpg
Irène Sesmaisons

Irène Sesmaisons cumule plus de 20 ans d’expérience dans le management d’organismes à but non lucratif.

Depuis 2016, elle est directrice de Efiscens/Sénégal, spécialisé dans l’évaluation de projets de développement dans les pays d’Afrique de l’Ouest ainsi que dans le renforcement de capacités des OSC basées en Afrique. Elle est également formatrice associée au sein de Bioforce Institute/Dakar.

Elle est membre du Conseil d’Administration de l’Asedeme, du Conseil International de Sos Sahel, du comité d’experts de la Fondation Ensemble et de l’Agence des Micro Projets ainsi que du comité projets de la Seed Foundation.

Auparavant, elle a été directrice du service subventions de Tostan au Sénégal, responsable du service société civile de l’Ambassade de France à Washington, directrice de la Fondation Ensemble, directrice adjointe d’enda Maroc.

Pendant les années 90, Irène a collaboré avec ATD Quart Monde (Berlin), Inter Aide (France, Ethiopie, Inde) et a créé le bureau du cinéma français à Kiev (Ukraine). Engagée en tant que femme et pour les femmes, Irène est zontienne, rotarienne et membre de Women in Africa Initiative.

Pierre Terdjman

Pierre Terdjman a commencé sa carrière de photographe pour le quotidien israélien de gauche Haaretz, pour lequel il a couvert le conflit israélo-palestinien. En 2007, il retourne en France pour travailler pour l'agence Gamma, où il reste jusqu'en 2009.

Depuis, il a travaillé comme photographe indépendant pour le New York Times, GQ Magazine et Paris-Match sur des sujets internationaux incluant les violences post-électorales au Kenya, le conflit russo-géorgien, et le lendemain du tremblement de terre en Haïti.

MjAxNTEwMmFkMjk0YTIyMDU4MDMxODhiOGY0MjRj

Plus récemment, il a couvert la chute de Ben Ali en Tunisie, la chute de Moubarak en Egypte, la lutte pour la libération contre Kadhafi en Libye, ainsi que le conflit en République centrafricaine.

 

Il a également réalisé des vidéos pour des ONG telles que l'AFD (Agence Française de Développement) et l'Unicef, afin de documenter leurs projets au Niger et en Côte d'Ivoire. Son travail est représenté par la galerie Myriam Bouagal à Paris. Pierre a reçu en 2019 la bourse Catchlight récompensant les leaders innovants de la narration visuelle.

bottom of page